Billet d’Humeur !

A la recherche d’une autre gouvernance

Au vu des résultats des élections législatives françaises, on ressent des sentiments plutôt contradictoires. D’abord une franche inquiétude : sans majorité claire il va être difficile d’éviter un blocage des institutions. Mais aussi un lâche soulagement : les députés anti-systèmes et anti-européens restent minoritaires malgré une très forte progression des insoumis et de l’extrême-droite. Heureusement, il n’y aura donc pas d’aventure aux conséquences incontrôlables. Enfin, la satisfaction malgré tout de voir que le nouveau Parlement ressemble beaucoup plus à ce que pensent les Français.

Seul Michel Rocard avait en 1988 gouverné la France sans majorité. Selon les sujets, il a su chercher les 14 voix qui lui manquaient soit à sa gauche soit au centre. Grâce à son habileté et parfois à un passage en force, il a réussi à faire passer des réformes considérables que personne ne s’est jamais risqué à remettre en cause.

La France fait aujourd’hui face à quatre crises majeures. Une crise climatique : la planète brûle et il est urgent d’agir ; une crise sociale : bien que la France soit l’un des pays socialement les plus généreux, des secteurs entiers demandent à être réformés ; une crise démocratique car moins d’un électeur sur deux s’est rendu aux urnes ; une crise civique car la dégradation du « vivre ensemble » a pris des proportions qui deviennent très inquiétantes. Répondre à ces immenses défis demande avant tout de la lucidité et du bon sens. N’est-il pas temps que le monde politique français réalise que dans l’intérêt de tous il est nécessaire de changer de logiciel et d’apprendre à travailler ensemble ? JDR

Accueil

Le Cercle Germaine de Staël de Genève

Nous sommes un groupe de personnes issues de divers milieux socio-professionnels et originaires de plusieurs pays qui s’inquiètent des dérives politiques, économiques, financières et sociales auxquelles on assiste tant en Suisse qu’en Europe et ailleurs dans le monde. Nous considérons que la croissance sans limite des inégalités ainsi que la montée des populismes qui en est l’une des conséquences, menacent les principes fondamentaux de la démocratie auxquels nous croyons. Nous pensons que face aux bouleversements auxquels nous assistons dans de nombreux pays, nous ne pouvons rester indifférents. Depuis mars 2018, nous nous réunissons régulièrement à Genève pour échanger nos points de vue et mettre en commun nos expériences. Des personnes extérieures (journalistes, universitaires, politiques, etc.) contribuent à nos débats en nous faisant bénéficier de leurs connaissances. Notre groupe est ouvert à toute personne qui partage nos préoccupations et souhaite participer à nos activités.

Pourquoi avoir choisi la figure de Madame De Staël  (1766-1817) ?

Parce que cette femme d’exception a tenu plusieurs salons où se discutaient les grands problèmes politiques et culturels de l’époque

Parce qu’elle fut une adepte des Lumières et des idéaux de la révolution française

Parce que, cosmopolite et avant-gardiste, elle fut l’une des premières à promouvoir « l’esprit européen »

Parce qu’elle anticipa le féminisme en dénonçant les contraintes sociales qui empêchent les femmes de s’épanouir

Enfin, parce qu’elle n’eut pas peur de tenir tête à Napoléon !

___________________

«J’ai défendu quarante ans le même principe, liberté en tout, en religion, en philosophie, en littérature, en industrie, en politique.»

Benjamin Constant